Le protocole IOSSO* d’optimisation de l’état de surface des canons de carabines

Le protocole IOSSO* d’optimisation de l’état de surface des canons de carabines

Protocole Iosso

Le principe de cette méthode consiste a reconstituer l’état de surface optimal du canon. Les traitements de surface permettent de modifier les propriétés de la couche superficielle de l’acier.

Partant du principe que, plus l’état de surface du canon est  parfait et plus la précision le sera aussi. La régularité parfaite de la surface intérieure du canon va permettre une meilleure précision sans aucune rugosité. L’iosso va donc agir sur les micro rugosités du canon, en les éliminant par un polissage doux.

Rugosité :

C’est l’ensemble des irrégularités d’une surface à caractère micrographique et macrographique. Les surfaces usinées ne sont pas parfaites, elles présentent des irrégularités dues aux procédés d’obtentions, aux outils, à la matière, etc.

Le résultat de la pâte Iosso est assez remarquable, au final le résultat obtenu en cible resserre le cercle de diffusion de la munition (groupement) le canon est plus précis et plus régulier.

Une fois que l’état de surface optimal est atteint, un simple protocole Espinet de nettoyage et il retrouvera son lustre.

Cette méthode est donc très économique, une fois à deux fois par an est une bonne base de départ. Mais c’est seulement en utilisant un bore-scope (Endoscope canon) que l’on saura très exactement ce qu’il en est.

Le protocole :

Celui d’Iosso semble le plus efficace et le plus rapide, il repose sur trois accessoires indispensables, la brosse premium bleue, l’huile triple action et bien sûr, la pâte Iosso bore cleaner.

Mode d’emploi :

Au préalable faire un protocole Espinet complet sans finaliser avec la graisse bleue.

  1. Passer 2 patchs largement imbibés de l’huile triple action.
  2. Passez la brosse bleue avec un minimum de pâte étalée sur la pointe de la brosse, la quantité est proche de celle d’un petit pois.
  3. Faire 8 à 12 passages aller-retour en sortant du canon à chaque passage. Dès que la brosse est devenue noire, passer à l’étape suivante.
  4. Ensuite passage de 3 patchs secs, puis 3 patchs imbibés largement de triple action.
  5. Il est possible de s’aider de C4 Remover de Boretech qui permet d’éliminer le carbone.
  6. Tous les patchs vont ressortir absolument noirs, il y a une action chimique de la pâte sur l’acier ou l’inox. Mais il y a aussi du plastique noir de la baguette. L’huile Iosso éliminant aussi le plastique, son utilisation est obligatoire pour un fini optimum.
  7. Il va falloir éliminer toute trace noire à l’intérieur du canon en s’aidant de C4 Remover et d’huile triple action.
  8. Pour finir 2 patchs de graisse bleue en ayant pris soin de sécher au préalable le canon par des patchs secs.

Pour restaurer votre brosse bleue, il suffit de la passer sous l’eau chaude non brûlante et de frotter avec une brosse à ongles, pour qu’elle redevienne bleue et propre pour la prochaine fois.

Ne pas utiliser des tampons VFG trop peu efficaces dans ce cas, mais des patchs de coton rond ou carré.

L’intérieur de votre canon sera un vrai miroir que l’on obtient seulement avec cette pâte.

Mes clients qui font le Circuit national ont fait des 250 en match, certains pour la première fois après l’achat de la pâte Iosso, J’ai moi-même réalisé mon premier 250 avec ce protocole. Il ne fait pas tout, mais il optimise un canon à la perfection.

*Iosso est une marque américaine de produit d’entretien pour les armes. Cette entreprise existe depuis plus de 30 ans.

5 réactions au sujet de « Le protocole IOSSO* d’optimisation de l’état de surface des canons de carabines »

  1. faut il nettoyer le canon avant de commencer le protocole et peut on le faire sur des armes de point qui ont déjà tiré depuis plusieurs années ; doit on refaire l opération régulièrement et a ql fréquence; merci

    1. Oui il faut que le canon soit propre et déplombé. Les armes de poing ont des canons courts, je n’ai aucune idée de l’efficacité du protocole Iosso sur un canon court. En lisant l’article, il est dit que le protocole Iosso dépend de l’État du canon, et qu’une moyenne d’une à deux fois par an serait une bonne base. Mais seul un borescope pourra donner d’autres indications.
      .

  2. Certains tireeurs utilise le protocole IOSSO après chaque match .
    Utile ou pas ?
    Après 3 ou 4 protocole IOSSO en suivant les patchs sortent toujours noirs .
    Pourquoi ?
    Alors que en fin d’un seul protocole ils sortent blancs .
    Cdlt

    1. Un protocole est une méthode établie et vérifiée qui permet en le suivant à la lettre, d’obtenir un résultat le plus proche possible de l’idéal. S’agissant du protocole Iosso, il s’agit de la méthode préconisée par Iosso pour obtenir le résultat nécessaire. Modifier un élément ou en supprimer un, peut annuler l’intérêt de ce protocole. Ainsi, il est obligatoire de posséder les 3 accessoires qui sont préconisés par Iosso.
      Le protocole après chaque match, n’est pas dans le protocole Iosso. Ce protocole est un protocole de finition de l’état final d’un canon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.